h

Recherche personnalisée

Dépendance tabac


Encore mal comprise par les scientifiques tout comme par les fumeurs eux-même, la dépendance au tabac n'en est pas moins réelle. Quels sont donc les différents aspects de la dépendance au tabac ?


Dépendance tabac : esclavage

  • La dépendance au tabac a longtemps été attribuée, presque exclusivement, à la nicotine. Cette substance agit en effet sur des récepteurs et, pour simplifier, les ouvre, libérant ainsi une hormone source d'un sentiment de satisfaction, appelée aussi hormone du plaisir, la dopamine. Pour simplifier, la dépendance au tabac serait liée au sentiment de bien-être que procure la dopamine, sécrétée sous l'action de la nicotine : lorsque la dopamine se dégrade, le fumeur a envie d'allumer une nouvelle cigarette.

 

  • Après de nombreuses recherches, les scientifiques ont toutefois découvert que la nicotine n'est pas la seule substance impliquée dans la dépendance au tabac. Deux autres substances seraient en effet redoutables alliées à la nicotine, car elles bloquent la dégradation de la dopamine : l'harmane et le norharmane. La sensation de satisfaction procurée par la cigarette serait ainsi décuplée, renforçant la dépendance au tabac tout en la complexifiant.

 

  • Forts de cette découverte, les scientifiques sont certains que la dépendance au tabac implique d'autre substances encore. Il y a en effet plus de 4000 substances différentes, dont on ne connaît pas toujours l'impact exact sur l'organisme. La multitude des causes de la dépendance au tabac est certainement à l'origine de la difficulté de s'arrêter de fumer, car si les substitut nicotiniques sont dosés pour un apport de nicotine, ils ne prennent pas encore en compte les autres substances...






b